A . B . C . D . E . F . G . H . I . J. K . L . M . N . O . P . Q . R . S . T . U . V . W . X . Y . Z

 

Abattant

(n.m.) Châssis de fenêtre ou volet basculant sur un axe horizontal.

Abattre

(v. tr.) 1. Supprimer une partie saillante d'un ouvrage. 2.Remplacer une arête vive par un pan coupé ou chanfrein, sur un ouvrage de bois ou de pierre. 3.Démolir un mur, une cloison, etc. -Angle abattu : angle dont l'arête a été chanfreinée

About

n . m . Extrémité d’une pièce préparée en vue de certains assemblages

Abouter

v.tr.) Mettre deux pièces de bois bout à bout en les réunissant par un assemblage. Les aboutés, ou bois aboutés, désignent de façon générale les demi-produits tels que tasseaux, lattes, lambris, profilés, moulures, etc. constitués d'éléments collés bout à bout par des liaisons d'allongement (entures) en dents de scie, avant leur usinage ou leur moulurage

Aboutage

(n.m.) Action d'abouter. En lamellé-collé, l'aboutage des lamelles est réalisé par des entures multiples.

Abris de jardin

L’abri de jardin est une cabane en bois extérieure résistante aux intempéries, pouvant servir de pièce supplémentaire pour le rangement de vos outils

Abris de piscine

Pendant la saison estivale, votre piscine devient le lieu de vie et d’animation de toute la famille : espace de jeu, d’amusement, de partage

Abris hauts

L’abri haut est un abri de hauteur suffisante pour que vous puissiez vous tenir debout. Il peut se comparer à une pièce à vivre autour de la piscine

Accolement

(n.m.) Assemblage d'éléments établis côte à côte, se consolidant mutuellement : par exemple, deux poutres boulonnées côte à côte. État de ce qui est accolé

Accrochage liner

L’accrochage liner est un profilé placé en haut de la paroi, sous la margelle, qui permet d’accrocher ou de décrocher le liner de votre piscine

Acrotère

n.f.) Trois sens distincts, selon l'époque. 1. Antiquité : chacun des socles situés au-dessus de la corniche d'un fronton, au faîte et aux extrémités des rampants ; ces socles servaient de support à des ornements en amortissement tels que statues ou vases, dits en acrotère. 2.ARCHIT. CLASSIQUE: dans une balustrade, chacun des murets en maçonnerie pleine disposés de place en place. Syn.: dé, dosseret. 3.ARCHIT. MODERNE : élément d'une façade situé au-dessus du niveau de la toiture ou de la terrasse, à la périphérie du bâtiment, et constituant des rebords ou garde-corps, pleins ou à claire-voie.

Adent

(n.m.) En charpente, mode d'assemblage de deux pièces de bois accolées, à dents et entailles triangulaires formant tenons et mortaises.

Affleurer

v.tr.) 1. Mettre dans un même plan (au rabot, au racloir etc.) les faces de diverses pièces constituant un assemblage. 2. Être dans le même plan qu'une surface voisine.

Affourchement

(n.m.) Assembler par rainure et languette ou par tenon et mortaise les extrémités des lames d'un panneau ou d'un parquet dans une emboîture.

Affiloir

n . m . Instrument qui sert à rendre un instrument tranchant (aiguisoir ).

Affouage

Collection d'arbres de nombreuses espèces plantés sur un même terrain en vue de leur étude botanique

Affranchi d’équerre

Bois qui ne contient plus d'humidité. Il est obtenu par séchage dans une étuve ventilée à 103 + 2 °c jusqu' à obtention d'une masse constante. 

Affutage

(n.m.) Action d'aiguiser des outils. L'affûtage a pour but : a) mettre en état l'arête de coupe de l'outil ; b) assurer l'équilibrage de l'outil ; c) placer toutes les dents à égale distance du centre de l'outil afin que chacune d'elle soit à même de travailler (pour les scies).

Agglo à bancher

L’agglo à bancher est un agglo creux qui est fabriqué avec des alvéoles plus grandes que l'agglo de base.

Aggloméré

Les panneaux de particules sont des panneaux relativement bon marché, qui sont utilisés dans l’industrie du meuble et dans la construction. Leur faible coût est dû d’une part à l’automatisation poussée, l’optimisation et la flexibilité de la production et d’autre part à la vaste gamme de matières premières ligneuses à partir desquelles ils peuvent être fabriqués. Dès l’origine, les panneaux de particules ont été fabriqués à partir de matières premières qui n’étaient plus intéressantes pour les autres industries. Lors de l’exploitation forestière, on récolte non seulement les grumes, qui produisent les sciages, mais également le bois rond de dimensions plus réduites (branches, bois d’éclaircie). En plus du bois qui provient directement de la forêt, l’industrie des panneaux de particules utilise également des résidus en provenance d’autres industries, telles que les scieries et l’industrie de l’ameublement. Sous l’influence de la politique environnementale menée par les autorités, on utilise de plus en plus de bois recyclé. Les matières premières utilisées pour la production de panneaux de particules sont donc relativement bon marché (comparée au bois massif), ce qui a évidemment des répercussions sur le coût des bois massif sont fortement réduites. © CFB-CTIB.

Agglo

Agglo ou aggloméré de béton est aussi nommé parpaing, moellon, et cairon dans le Sud-Est. Il désigne le bloc de béton à granulat lourd ou léger

Aile

(n.f.) 1. Élément d'un édifice formant un angle avec le corps principal du bâtiment. 2. Partie d'un profil métallique ou en bois perpendiculaire à l'âme. 3. Parfois employé pour désigner la jouée d'une lucarne.

Ais

(n.f.) Planche longue de bois avivé ordinaire d'environ 4cm d'épaisseur, dont ont faisait autrefois, des cloisons enduites de plâtre sur les deux faces. 2. Panneau mobile qui double un châssis de baie.

Aisselier

(n.m.) Élément, droit ou courbe, tel que lien, fiche ou contrefiche assurant la rigidité d'un angle formé par deux pièces de bois.

Alaise

(n.f.) 1. Planche étroite assemblée contre une autre planche pour en augmenter la largeur. 2. Rive ou cadre en bois dur servant à protéger un panneau de bois tendre ou de particules.

Alignement

(n.m.) 1. Situation de divers objets dans un même plan ou sur une même ligne droite. 2. Alignement d'une coupe : tracé du plan d'intersection d'un élément de charpente avec un autre, sur chacune des faces de cet élément.

Allège

(n.f.) Élément mural situé entre le niveau d'un plancher et l'appui d'une baie ; l'allège a la même largeur que la baie, ou la largeur de plusieurs baies juxtaposées, séparées par des meneaux. Autrefois, l'allège était moins épaisse que le mur. Hauteur des allèges de baies : le Code de la Construction stipule que les fenêtres autres que celles ouvrant sur des balcons, terrasses ou galeries et dont les parties basses se trouvent à moins de 0,90 m du plancher doivent, si elles sont au-dessus du rez-de-chaussée, être pourvues d'une barre d'appui et d'un élément de protection s'élevant au moins jusqu'à un mètre du plancher fini.

Allégir

(v. tr.) Diminuer en tous sens l'épaisseur d'une pièce de bois ou de métal.

Ame

(n.f.) 1. renfort de bois placé entre deux moises, quand l'une de ces moises ou les deux comporte un joint. 2. Âme d'une poutre : portion médiane d'une partie pleine ou évidée opposée aux membrures extrêmes. L'âme d'un panneau de contreplaqué est le feuillet central de part et d'autre duquel sont disposés les plis de façon symétrique. Âme panneautée : placage épais ou assemblage de planches ; Âme lattée si ce sont des lattes ou Âme lamellée pour des lamelles.

Ancelle

(n.f.) Petite planche mince employée comme matériau de couverture.

Antidérapant

L’antidérapant qualifie un matériau empêchant le dérapage et les glissades notamment sur les dalles humides au bord de la piscine

Ancrage

n.m.) Ouvrage de stabilisation, destiné à empêcher deux parties ou éléments de se désolidariser, de s'écarter l'un de l'autre (murs parallèles, about de solive et mur porteur, etc). Solidarisation d'un élément avec un ouvrage fixe ou une maçonnerie qui est en mesure de résister aux efforts de traction de l'élément ancré. L'ancrage dans une maçonnerie se fait par une pièce métallique dont la forme (queue de carpe, crochet, crosse, etc.) rend impossible l'arrachement de la pièce ancrée (tirant, ferrure de poutre, câble…). — Massif d'ancrage : massif en béton dans lequel sont ancrés des tirants, ou les câbles d'une structure haubanée.

Anhydre

(adj.) Qui ne contient pas d'eau. Bois sans eau

Antébois

(n.m.) Baguette de bois fixée sur le parquet, le long du mur, pour empêcher le frottement des meubles contre celui-ci.

Antibeu

(n.m.) Produit de traitement du bois (surtout le bois de pin) contre l'apparition du bleuissement inesthétique.

Aplomb

(n.m.) On dit qu'une pièce de bois est d'aplomb lorsque son axe suit la direction du fil à plomb. Une surface est à l'aplomb d'une autre lorsqu'elles sont toutes deux dans un même plan vertical.

Appareiller

(v.tr.) En charpente, choisir les pièces de bois, tracer et repérer leurs assemblages.

Appentis

(n.m.) 1. Petite construction adossée à un bâtiment plus grand et dont la toiture a une seule pente. 2. Comble en appentis : comble n'ayant qu'un seul versant.

Arase

(n.f.) Face supérieure d'un mur : "Parfois le charpentier indique au maçon la hauteur de l'arase des murs afin que la base de la charpente puisse être bien conçue ".

Arbalétrier

(n.m.) Poutre inclinée portant un des versants du toit. Dans une ferme, il est assemblé à la base dans l'entrait, au sommet dans le poinçon et supporte les pannes. Un arbalétrier est dit volant lorsqu'il est disposé entre deux murs d'inégale hauteur est qu'il ne fait pas partie d'une ferme.

Arc

(n.m.) Élément de structure de forme courbe, plus ou moins prononcée. " En charpente on utilise le plus souvent des arcs à 2 ou 3 articulations, ou encore des arcs sous-tendus".

Arc boutant

(n.m.) Ouvrage en bois, en fer ou en maçonnerie, définitif ou provisoire, servant à contenir le poussée des murs et des voûtes

Arête flacheuse

Arête présentant une ou plusieurs flaches

Arête vive

Arête nette de flache.

Arborétum

Végétal possèdent un tronc dénudé à la base et dépassant 7 mètres de haut à l'âge adulte

Arbre

Caractéristique de l'arbre mais 7 mètre au maximum

Arbuste

Plusieurs tiges dès la base, forme d'un buisson de 4 m au maximum

Arbrisseau

Extrémité d'une pièce de bois, plane, et perpendiculaire à l'axe de la pièce

Arcanne

(n.m.) Craie rouge délayée dans l'eau dont les couvreurs se servent pour ligner la position des liteaux ou des ardoises sur les chevrons. Les charpentiers s'en servent parfois pour ligner les pièces de bois.

Architrave

(n.f) Partie inférieure et principale de l'entablement. Poutre maîtresse d'un portique à plusieurs poteaux et à plusieurs travées et n'ayant aucun lien de contreventement.

Arête

(n.m.) Intersection de deux faces d'une pièce de bois. " On dit d'une pièce de charpente qu'elle est avivée ou à vives arêtes lorsque, après son débit, aucune de ses arêtes ne présente pas la moindre trace de flache ".

Araser

araser v. trans. 1. Mettre de niveau (un mur). 2. Amenuiser une planche, une pièce qui doit s'emboîter dans une autre

Arbalétrier

Élément de ferme incliné suivant la pente du comble et recevant les pannes ou les liteaux.

Arêtier

(n.f.) Pièce de charpente droite ou courbe placée à la rencontre de deux versants d'un comble lorsque ceux-ci forment entre eux un angle saillant. L'arêtier reçoit les pannes et les empannons et peut être délardé ou recevoir un chevron d'arêtier délardé.

Arasement

n . m . Extrémité d’une traverse façonnée pour la faire pénétrer dans une mortaise ( cavité généralement rectangulaire ) ou d’autres cavité

Assemblage

n . m . Technique pour réunir deux pièces de bois (exemples d’assemblages : tenon /mortaise et rainure /languette ).

Autoclave

Traitement à coeur des bois, préservation des bois temporaires...

Auxiblaste

rameau long dont la croissance annuelle détermine l'allongement des branches

Aubier

Zone extérieure du bois qui, dans l'arbre, contient des cellules vivantes et des matières de réserve (par ex. l'amidon).
Note : fréquemment de couleur plus claire que le duramen. Pas toujours différencier distinctement du duramen

Avivé

Bois scié, de section rectangulaire, pouvant comporter des flaches dans la limite de tolérance.

Avoyer

avoyer v. trans. Affûter une lame de scie en lui donnant de la voie.

Awoura

Bois d'Afrique, famille : CAESALPINIACEAE, très veiné par l'alternance de bandes claires et de bandes sombres. Fil parfois oblique

 

En synergie avec notre bureau d'études, NET- IMPORT supervise toutes sortes de projets, de la conception à la réalisation. Agenceurs, Décorateurs, Paysagistes, Créateur ou Architectes, sachez que nous pouvons répondre aux demandes des plus exigeants...

Pour tous renseignements complémentaires : 06 24 94 14 71