A . B . C . D . E . F . G . H . I . J. K . L . M . N . O . P . Q . R . S . T . U . V . W . X . Y . Z

 

Echarpes

Pièce de bois oblique participant aux contreventements.

Ebéniste

ébéniste n. masc. Artisan, ouvrier qui fabrique ou répare des meubles en bois précieux et, par ext., toutes sortes de meubles

Ebénisterie

Le terme désigne les meubles plaqués d'ébène (François Ier). Il s'agit de l'art de construire du mobilier à base de placage bois essentiellement. De nos jours désigne aussi plus largement toute construction de mobilier en bois particulièrement soigné

echandole

(n.f.) Petite planche mince employée comme matériau de couverture. Syn. bardeau

échantignole

(n.f.) Cale triangulaire en bois, brochée ou assemblée sur l'arbalétrier d'une ferme pour maintenir les pannes dans leur position soit à dévers, soit face aplomb.échn

écoinçon

(n.m.) Pièce triangulaire diversement employée en charpente : dans les marches d'escalier, lorsqu'elles sont balancées et trop larges pour être prises dans un seul plateau; dans un cadre formé de montants et de traverses, pour rendre l'ensemble indéformable : " dans certaines consoles, l'écoinçon peut remplacer le lien assurant leur stabilité ".

elégi

(n.m.) Évidement longitudinal pratiqué dans une pièce de bois pour donner plus de relief aux moulures qui y sont effectuées.

emboiture

(n.f.) Sorte de traverse assemblée par rainure et languette, et éventuellement par des tenons, aux extrémités d'un panneau composé de lames, dans le but de les réunir et de s'opposer au gauchissement

empanner

(v.tr.) Poser les pannes sur une charpente, lors du levage

empannon

(n.m.) Chevron particulier placé dans le raccord d'une toiture, soit entre un arêtier et la sablière, soit entre un arêtier et une noue, soit encore entre une noue et un faîtage.

encaissement

(n.m.) Forme en bois recevant le chêneau.

engueulement

(n.m.) Coupe en forme de V, taillée en tête des arêtiers, des noues, et de leurs contrefiches, lorsque ces bois s'assemblent contre le poinçon d'une ferme.

entablement

(n.m.) Partie horizontale d'une corniche, sur laquelle reposent la charpente et le chéneau

entrait

(n.m.) 1. Pièce de charpentes généralement horizontale, joignant les deux arbalétriers d'une ferme, simple ou moisé, l'entrait s'oppose à la poussée des arbalétriers, tandis qu'au milieu de sa portée, il est soulagé par le poinçon ". 2. Entrait de demi-ferme, Pièce de bois dont une extrémité repose sur le mur, tandis que l'autre s'assemble contre l'entrait de la ferme. 3.Faux entrait ou entrait retroussé, dans une ferme en A ou sur blochet, pièce de bois placée de niveau, délimite la hauteur de passage sous la ferme, soulage les arbalétriers, et supporte parfois le faux plancher.

entretoise

(n.f.) Pièce de bois que l'on assemble ou que l'on cloue entre deux autres, pour maintenir leur écartement, les raidir et les empêcher de se gauchir : " les entretoises s'emploient en de multiples endroits tels que les solivages (où elles sont posées en quinconce ou face à face), entre des lisses de bardage, entre des pannes* (lorsqu'elles reprennent la flexion' déviée de ces dernières)

entrevous

(n.m.) Désigne d'abord l'espace compris entre deux solives ou entre deux poutrelles d'un plancher; par extension, désigne le matériau avec lequel on obture cet espace. Les entrevous en bois des planchers traditionnels étaient des panneaux de chêne d'env. 2,5 cm d'épaisseur, assemblés à feuillure.

epaulement

(n.m.) Partie de bois laissée à l'extrémité d'une mortaise, pour quelle ne se découvre pas, pour que l'assemblage soit plus résistant, et pour éviter les infiltrations d'eau. Dans les travaux soignés (escaliers, par exemple), les épaulements sont réalisés tant en about qu'en gorge, et parfois au milieu des mortaises, pour éviter que le toupillage et le retrait des bois ne les découvrent, et aussi pour augmenter la résistance de l'assemblage : " les épaulements sont recouverts par les décollements pratiqués dans les tenons ". 2. Toute entaille fournissant un appui à la pièce qu'elle reçoit-: " les moises venant s'assembler sur un poteau reposent sur des épaulements, une languette bâtarde ou un élégi forment un épaulement ".

epicéa

(Picea abies Karst. Picea excelsa L.). Sapin blanc du nord. Angl. : White wood, European spruce, Norway spruce. All. : Fichte, Gemeine fichte. Ital. : Abete rosso. Provenances : Europe

equerre

(n.f.) 1. Instrument servant à tracer des angles droits. L'équerre se compose de deux pièces parfaitement ajustées : le chapeau, plus épais, s'applique contre la pièce à tracer, et la lame guide le crayon. 2. Équerre à écharpe, équerre en bois de grande dimension, dont le chapeau et la lame sont raidis par une écharpe qui évite à l'angle de se déformer. 3. Équerre métallique, morceau de profilé en fer* cornière, employé comme renfort ou comme élément d'assemblage. 4. Fausse équerre, voir sauterelle. 5. Coupe d'équerre, coupe réalisée à angle droit. 6. D'équerre lac. adj., se dit d'un élément qui forme un angle droit avec un autre élément, contre lequel il s'applique: " dans une ferme', le poinçon' est d'équerre par rapport à l'entrait' ". Syn. à l'équerre

étrier

(n.m.) Ferrure coudée à l'équerre ou contre-coudée, servant à renforcer des assemblages (en particulier dans les solivages, pour la liaison des chevêtres avec les enchevêtrures).

Egoine

égoïne n. fém. (lat. scobina « lime »). Scie à bois montée sur une poignée ou en bout d'un dispositif vibrant

Essence de bois

essence n. fém. SYLV. Toute espèce d'arbre existant en forêt. La forêt équatoriale recèle de nombreuses essences précieuses

Etrésillons

Élément de faible longueur reliant des membrures, les arbalétriers ou les entraits.

Ensemble des branches et ramilles d’un arbres - Brognes

Tronc d'arbre abattu, ébranché et recouvert ou non de son écorce. Bois rond non tronçonné

Ecorce

Partie extérieure et superficielle, de la tige et des branches, qui recouvre l'arbre, le protégeant des agressions extérieures (maladies. insectes). De 12 à 25 % du volume de l'arbre, 19 pour le chêne. 

Ecorce (sous)

Terme utilisé en complément d'un terme de mesurage pour exprimer le fait que la mesure exclut l'écorce

Ecorce (sur)

Terme utilisé en complément d'un terme de mesurage pour exprimer le fait que la mesure inclut l'écorce

Epaisseur

Distance entre les faces d'une pièce de bois scié, à l'endroit spécifié pour la mesure

Entaille d’abatage

Coupe oblique, visible au gros bout d'une bille de pied, faite à la base de la tige pour orienter sa chute lors de l'abattage

Ebéniste

n. m. (1676, de ébène ) Ouvrier spécialisé dans la fabrication de meubles de luxe ( à l’origine en ébène et autres bois exotiques, précieux ) ou de caractère plus décoratif qu’utilitaire.

Enture

n. f. Assemblage par entailles de deux pièces de bois mises bout à bout donnant une plus grande longueur à la pièce ( la charpente, la menuiserie en bâtiment et la fabrication des meubles nécessitent l’emploi d’entures ).

Epure

n. f. Dessin représentant sur un ou plusieurs plans ( vue de face, vue de côté, vue de dessus) les projections d’ un objet en trois dimensions.

Etau

n. m. Appareil formé de deux mâchoires qui permettent de bloquer la pièce que l’ on veut travailler

Ebéniste

(ébénisterie) - d'ébène XVII° s. - : artisan menuisier spécialisé dans la fabrication des meubles d'ébène et autres bois précieux. Ce terme désigne le plus souvent, aujourd'hui, les artisans qui fabriquent les meubles d'art par opposition au menuisier.

Elagueur

Ouvrier qui retranche les branches des arbres (ébranche), coupe, écime et taille les arbres.

Embauchoiriste

- 1755 - Artisan spécialisé dans la confection des embauchoirs (instrument en bois, parfois en métal, qui se place à l'intérieur des chaussures et sert à les maintenir en forme).

 

En synergie avec notre bureau d'études, NET- IMPORT supervise toutes sortes de projets, de la conception à la réalisation. Agenceurs, Décorateurs, Paysagistes, Créateur ou Architectes, sachez que nous pouvons répondre aux demandes des plus exigeants...

Pour tous renseignements complémentaires : 06 24 94 14 71